Le dernier Cooler Mag vient de sortir, consacré aux tendances glisse Eté 2013. Chez Pink Pack, Cooler c’est un peu La Bible ! Disons aussi que l’univers de la glisse féminine est assez peu représenté dans la presse écrite. Cela n’enlève rien à sa qualité !

Ce magazine est anglais, avec un style décalé bien agréable, typique de ces gens là. La traduction française est un peu approximative selon les pages. Vous avez même droit à certains paragraphes encore en anglais, ça fait bosser le bilinguisme !

Petite revue de presse avec notre avis et éventuellement on vous donnera envie de le lire.

IMG_3583

Une couverture prometteuse avec Alana Blanchard et la question existentielle de sa sexitude exacerbée dans les médias et les réseaux sociaux ; too much or not …? Pour ce numéro, Cooler mag a bien dû se vendre au masculin avec une telle couv’ !

Le magazine démarre sur un edito qui m’a bien plu. La rédactrice met en avant le phénomène de la photo « selfie » (en français : l’auto-portrait … qui n’a jamais été aussi simple depuis l’avènement de l’iphone et d’Instagram !) et ses dérives dans les réseaux sociaux : la limite entre le personal branding et le narcissisme est parfois bien fine. M’enfin y a des jours me direz-vous, on se sent belle, tout est beau autour de nous, nos cheveux sont parfait, on aurait tort de ne pas immortaliser ce moment (parfois trop rare ?! 🙂 ). Devons pour autant partager ce moment avec tous nos fb-friends et autres followers ? Et au fond, pourquoi ? C’est ce que cet édito évoque !

> Le dossier collab Maya Hayuk x Billabong

DSC_0584

L’art est en général très présent dans ce mag. Ce mois-ci on en apprend un peu + sur l’artiste Maya Hayuk et sa collab avec Billabong. Vous n’avez surement pas manqué les modèles de bikinis résultants de tout ça. C’est coloré & graphique, ça donnerait même envie de prendre le pinceau tiens !

Capture d’écran 2013-03-01 à 18.11.43

> Le dossier ALANA BLANCHARD

Alana c’est LA surfeuse présente sur les réseaux sociaux. A l’heure où je vous parle, elle compte, entre autre, 561 000 followers sur Instagram. Est-ce lié au fait que, sur 90% des photos, elle est à moitié de dos en mini-bikini ? Faut-il vraiment que je réponde à cette question ? 🙂

DSC_0588

Alana est-elle trop sexy pour le monde du surf ? Replonge-t-elle à elle toute seule le surf féminin, et la condition de la femme, 40 ans en arrière ?

Je met fin au suspense tout de suite, l’auteur ne parvient pas à trancher sur la question. Allons bon ! Il ne faudrait pas se fâcher avec Alana. Elle pourrait ruiner votre e-reputation en moins de 2 !!! Trève de sarcasme, l’article évoque qu’Alana n’est pas seulement une paire de fesses. On en apprend un peu + sur son surf et sa carrière, infos qui passent habituellement au 2nd plan. Et puis jouer le jeu des médias pour sa carrière n’est pas un crime, il faut bien trouver sa voie.

Le « Zéro prise de position » n’est pas Pink Pack. Alors non, vraiment, moins de fesses dans tout ça rendrait service à la crédibilité que la plupart tentent d’acquérir seulement par leur performances sportives.

ndlr : je remarque que depuis qu’elle sort avec le surfeur Jack Freestone, le taux de fesses à diminuer dans ses posts. C’est un bonne chose qu’elle les réserve à son mec plutôt qu’à ses 561 000 admirateurs secrets.

> Le dossier VA SURFER tranquille sur des spots dépeuplés dans des vagues de sable toutes douces & parfaites, remet ta vie en question et reste vivre là-bas à jamais.

DSC_0589

C’est ce qu’inspire cet article. Sans pour autant décider de construire la cabane de tes rêves sur la plage et de poser ta démission demain, ça donne envie d’aller perfectionner son surf après un yoga matinal pendant quelques semaines.

> Le dossier YOGA

DSC_0594

Un article pour faire une retraite Yoga si vous sentez que votre vie avance + vite que vous. Une sélection de spots autour du monde qui donne envie.

Le reste :

  • Des pages tendances / shopping qui donnent envie de faire flamber la cb !
  • Des shootings de série mode complètement (trop ?) décalés ; perso, c’est là que j’aimerais que leur style anglais soit un peu moins prononcé. Ce n’est qu’une question de goût.
  • Un DIY aussi original que bizarre
  • Des portraits de skateuses & bikeuses
  • L’exemple à suivre de filles avec des carrières originales
  • Du surf caritatif
  • Un city guide sur Tokyo que j’aurais + lu à la fin d’un Elle Magazine que dans Cooler. La plupart du temps on a droit à un super spot en rapport avec nos pratiques, mais pas ce mois-ci ! Punies !

On finit sur une bad note : avec ce numéro (pour les abonnées), on a reçu un petit courrier annonçant que Cooler passait d’un bimestriel à un bi-annuel. Encore un magazine qui succombe à la dure vie de la presse écrite. De ce fait, on nous annonce des numéros très très étoffés (le prix au numéro s’étoffe aussi) ; on n’en doute pas ! Mais 6 mois entre chaque numéro c’est long ! Leur site web va prendre le relai, mais on préfèrera toujours corner les feuilles de notre magazine plein de sable au fond du sac.

#printisdead ? #fuck

un commentaire

Hey ! Dis nous ce que tu en as pensé ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s