De la Race à la sieste. Du surf au yoga. De la pêche aux fireworks. On a tout testé ! Voici un guide certifié à usage des SUP-er et SUP-euses, pour ne jamais s’ennuyer sur sa board !

1/ Faire des ronds dans l’eau. Il faut bien commencer par quelque part ! Et au début, le temps de maîtriser la technique de rame, on passe par quelques sessions de tâtonnements, de plouf, et de re-plouf. Ça reste fun et on sent déjà que le sup est un vrai sport complet. Cf : Les courbatures le lendemain.

DSC7866


2/ Se diriger, accélèrer, freiner, tourner court ! Apprendre quelques techniques pour NE PLUS faire des ronds dans l’eau !

pink-pack-montpellier-kitesurf-sup-yoga-vanessa-andrieux-86


3/ Commencer à se challenger entre potes : « on fait un aller retour jusqu’à la bouée là, tout prêt ! » En fait, la bouée elle était à 300m, les épaules se sont mises à grincer ! Mais la compet’ vous obligera à ramer comme des dératées. Cf : Le lendemain, pas d’bras, pas d’chocolat !

pink-pack-montpellier-kitesurf-sup-yoga-vanessa-andrieux-117


4/ La rando ! Vous maîtrisez votre planche et peu importe votre allure, vous avez envie de voir changer le paysage. Il est l’heure de se mettre à la rando ! N’imaginez pas de suite un itinéraire de 12km et méfiez-vous des distances à parcourir sur une carte, on avance lentement en sup 😉 Commencez petit, équipez-vous d’un sac étanche pour emmener de l’eau et un petit snack : à vous l’aventure !

starboard-sup-france-pink-pack-natural-games-millau-1


5/ La race. Des courses de plus ou moins longue distance en sup, sous forme de compétition ou rassemblements conviviaux. Ça rame vite et fort !

Sainte-Maxime-SUP-Race-Cup
ça bouchonne à la bouée

6/ Le surf. On peut s’initier sur des mini vagues de 30 cm (l’avantage des grosse planches !) avant de passer à du plus gros ! Egalement bon pour celles qui se disent que le surf tout court est trop compliqué à apprendre … ça dégrossit un peu le tableau !

10540690_10152516751548423_7879516719284142754_o


7/ Le Sup Yoga & Fitness. Relaxation, méditation, renforcement des muscles profonds, bien-être … vous allez tomber in love !

pink-pack-sosh-freesyle-cup-2016-oreli-b-photography-18


8/ Le Sup Polo ! Vous allez dire : WHAAAT ? Eh bien oui : 2 cages, un terrain gonflable et flottant, des planches qui vont dans les 2 sens, des pagaies mutantes et une baballe. Pour en savoir plus. Méfiez-vous c’est addictif et hyper cardio !

pink-pack-sosh-freesyle-cup-2016-oreli-b-photography-8


9/ Le Sup Pêche. Ok, là c’est vraiment capilo-tracté. Mais : true story ! Un sup gonflable en version camo + 2 socles pour les cannes, et en avant pour l’aventure ! Poisson grillé au menu ce soir !

sportsman-2


10/ Le Sup’ Apéro sunset. À partager entre potes ! On s’équipe pour ne pas laisser de déchets dans l’eau hein !

11703538_719829968150081_1707160337640965568_o


11/ Le Sup’Fireworks ! Prenez un moyen d’ancrage et observer la magie, à 100m du bord !

tumblr_o9tqsqgF8N1rre1s9o1_500
Pepouz

12/ Le Sup’bronzette ou Sup Sieste. Fuyez les plages bondées de l’été. Bronzez en toute quiétude sur votre planche, bercée par les flots. Demandez qu’on vous apporte un cocktail au large !

pink-pack-summer-session-cote-d-azur-2016-52

 

Maintenant, à vous d’inventer votre pratique du Sup !

Relisez les 2 premiers articles de notre dossier spécial Sup :
> #1 : Histoire, bienfaits et apprentissage
> #2 :  Choisir son matos et les règles de sécurité

Rédigé par Mel

Coeur palmier Coeur sapin

(2 commentaires)

Hey ! Dis nous ce que tu en as pensé ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s