Les quatres jours qui suivent ne sont pas riches en action on ze water… Mais ils n’en restent pas moins épuisants.
Lundi et mardi repoussent encore un peu plus les limites de ce qu’on appelle communément « cartouche, carton, ou encore baston », bref tout ce qui dépasse les 40 noeuds.

Le pink pack tenant à sa jeune vie a la sagesse de ne pas se mettre à l’eau.

Le petit Flo, prenant son courage à deux mains fini par exploser sa mouette sur les rochers de Moulay, mais en ressort indemne heureusement.

DSCF9489_-_copie.JPG

Faute de navigation, séance tournage ici en compagnie de Soufiane dans le décor du Lawama :

P3100023_-_copie.JPG

P3100014_-_copie.JPG

DSCF9499_-_copie.JPG

Mercredi et jeudi créent la surprise au sein du team, en nous prouvant que la pétole existe aussi à Essaouira. La journée sera donc consacrée au tournage :

Flooo montre nous comment ça maaaaarche !!!

DSCF9465_-_copie.JPG

En manque d’eau salée nous tentons de nous mettre à l’eau au coucher du soleil, 4 bords abattus et 10 remontées à pied plus tard nous posons nos ailes.

S’en suit une longue et périlleuse attente pour les trois filles du trip (le pink-pack + Piche, graphiste et photographe de talent, elle est également notre agent bon beurre, mais on verra ça + tard) qui, victimes de la galanterie des mecs, attendront que ces derniers fassent un aller/retour pour venir les chercher (la kitemobile étant trop petite).

Il est bon de préciser que le spot est à l’extérieur de la ville, dans un endroit plutôt reculé et que la nuit tombait au moment du 1er voyage … aucune rancune derrière ces paroles, c’est simplement à titre informatif 🙂

C’est donc en formation triangle que les filles feront face aux innombrables attaques des chacaux (!), moustiques et autres ombres terrifiantes…

P3120039_-_copie.JPG

Jeudi, toujours tributaires de la pétole forcissante, la journée est dédiée au shooting photo lifestyle pour le pink pack après un ptit dèj dans la médina. Le pink-pack en profite aussi pour marquer son territoire :

P3130003_-_copie.JPG

Ci-dessous prochaine campagne Dop :

un_kite_sur_l_eau_-_copie.jpg

Le reste de la pellicule photo est enfermée dans un coffre-fort étant donné la valeur des clichés, utilisés prochainement dans différentes campagnes pub internationales (haute couture, cosmétiques, etc. )

Vendredi est de loin la journée la plus SAAAALE (comprendre atroce, difficile, lutte perpétuelle, suicide collectif !) pour notre crew…

Alors que les garçons sont partis la veille à Marrakech, histoire de visiter la ville, ses monuments et accessoirement ses filles, le team girl décide de repousser son départ vers Marrakech le vendredi aux aurores …

Atelier rangement donc le jeudi soir, ce qui n’est pas une mince affaire, jugez par vous-même :

P3130007_-_copie.JPG

Levé 4h30, après seulement 2 petites heures de sommeil les trois girlies trainent bruyamment et péniblement leurs boardbags 2 fois plus lourds qu’elles (2 fois plus grands pour certaines !!). Leur mission : trouver un taxi dans les rues désertes d’Essouira ; direction la gare routière où un car les attend pour les amener à Marrakech.

Un mal de gorge à cause d’une clim déconnée, 3h et bien des bananes plus tard, nous voilà arrivées à destination, ambiance 40 degrés et harcèlement dû à nos petits minois de touristes épuisées. C’est démunies de toute force qu’on s’endort face à notre petit déjeuner.

P3140003_-_copie.JPG

P3140002_-_copie.JPG

P3140004_-_copie.JPG

Quelques heures et kilomètres plus tard nous retrouvons les garçons couverts de hénné, déjà imprégnés de la culture du pays diront nous !

P3140015_-_copie.JPG

Rendez-vous à l’aéroport à 17h30, décollage 19h30, chacun ayant déjà une petite pensée émue pour son lit douillet qu’il ne tardera pas à retrouver !

23h et des brouettes, l’avion fait mine d’atterrir sur le tarmac initialement prévu, mais à une petite centaine de mètres du sol il décide tout bonnement de redécoller. Nos visages blêmissent…

Changement de programme, l’avion atterri à Barcelone, logique puisque nos voitures sont à Gérone.

2h d’attente pour les boardbags, celui de Christo égaré en route, nous faisons connaissance avec le sol Barcelonais, seul endroit disponible pour se dormir dessus.

S’en suivent de pénibles heures de route, tout d’abord en car pour rejoindre Gérone, et pour finir en voiture. Lutter contre son propre sommeil est une expérience intéressante … sur l’autoroute à 140km/h ! Les cafés des aires d’autoroutes n’ont plus de secret pour nous.

Le pink pack crew retrouve son chez-soi à 7h30 du matin, 12h de trajet, 27h sans dormir, nous n’avons jamais connu la France si loin du Maroc !!!

Happink End

 

Rédigé par Mel

Coeur palmier Coeur sapin

Hey ! Dis nous ce que tu en as pensé ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :