Darci Liu, une surfeuse chinoise au Swatch Girls Pro Chine

IMG_3461

Il fait froid. Objectivement j’ai froid, vous avez froid. Bref, lisez ce papier vous gagnerez 20 degrés.

Darci Liu est ni Hawaïenne, ni Californienne, ni Australienne, ni Basque. Et pourtant elle a choisi de faire du surf sa passion et son boulot… En Chine. Si l’endroit est un spot peu connu du grand public et non réputé pour la qualité de ses vagues, c’est parce qu’il est encore un peu secret.

Afin de changer les mentalités, le Swatch Girls Pro Chine, championnat du monde de longboard féminin, a pris place depuis trois ans sur l’île de Hainan. Comment devenir pro surfeuse pour Swatch dans un pays qui s’ouvre timidement à cette culture ? Darci Liu, 27 ans a répondu aux questions du Pink Pack.

ImageCrédits photo : Swatch / Dom Daher

Comment as-tu commencé le surf ? A la base, je suis originaire de Hubei en Chine. Quand j’ai rencontré mon mari, il surfe très bien, nous avons décidé de nous rapprocher de la côte et de s’installer à Sanya. En 2007, j’ai appris à nager et à surfer en même temps ! Je travaille désormais dans mon propre surf shop à Sanya. Au départ j’ai fait un contest O’neill parce qu’il manquait une fille et depuis cette année je suis dans le Swatch Pro team. Je ne suis pas là pour gagner mais pour promouvoir le surf en Chine.

Est-ce que tu peux nous raconter ta plus grosse honte en surf ? Lors de mon premier ‘surf trip’ aux Philippines nous étions au milieu de l’océan et les vagues étaient énormes. Les pêcheurs étaient proches de nous et je waxais ma board. A ce moment là il fallait sauter du bateau pour aller surfer, les vagues étaient tout simplement énormes. C’était avant ma première participation au Swatch Girls Pro. Je me suis dit, c’est parti, je vais me dépasser. Les garçons étaient très excités, ils ne m’attendaient pas, je les suivais avec ma planche de location, bien plus petite que celle dont j’ai l’habitude.

J’essayais de prendre des vagues, il y avait des rochers partout. Je suis restée 20 minutes coincée sans réussir à revenir. Je me disais, si je prends une vague et que j’ai un problème, il n’y a personne autour pour me secourir. Je ne voulais pas demander de l’aide, je voulais simplement y arriver seule. A ce moment là, je me suis mise à pleurer. C’est pas vraiment une honte mais c’est l’un des moments les plus intense que j’ai vécu en surf.

ImageCrédits photo : Swatch / Damien Poullenot

Quelle est ta boisson préférée ? Ce que je préfère boire ? De l’eau ! Sinon, en soirée, j’ai l’habitude de me préparer un cocktail avec de la cachaça, du jus de citron et du sucre.

Quel est ton endroit préféré sur terre ? C’est le meilleur endroit pour faire du surf mais je le garde secret ! Il est pas loin d’Hainan sur la côte est. J’en dirais pas plus.

Est-ce que tu as une routine ? J’aime faire du yoga et danser. Mélanger les deux est quelque chose qui m’aide beaucoup dans le surf et que je conseille à tout le monde.

Si tu devais donner un conseil aux filles qui veulent faire du surf ? Tout le monde peut surfer. Tout dépend si tu veux t’amuser ou non. A part les filles qui ne veulent pas avoir du sable sur la peau, les cheveux mouillés et qui ont peur de se blesser ! En règle générale, il faut aimer être à l’extérieur. Au départ il faut toujours prendre des cours, pour savoir ramer et se lever. Ensuite il suffit d’aller souvent à l’eau et de se débrouiller !

Ta pose préférée en photo ? 

ImageCrédits photo : Ofc

> Retrouvez la vidéo des finales du Swatch Girls Pro Chine

Tatouage & Ride … Le pire et le meilleur !

Les mondes du Ride et du Tatouage n’ont a première vue pas grand chose en commun, et pourtant les deux univers ont toujours été très liés. Que ce soit sous l’influence de riders comme Jay Adams, ou parce que les deux disciplines ont des valeurs en commun (marginalisation, engagement) le fait est qu’une grande majorité de riders est passée à l’acte.

Parmi les tatouages de riders, on remarque les tatouages « hommages » aux sports que l’on aime….. Et dans le domaine on trouve le meilleur comme le pire.

 Voici une petite sélection de tatouages de « riders » faite par le Pink Pack

Les discrets

tumblr_mpozn3O8wz1s61hxeo1_500   Surf waves tattoo  tumblr_mp11v3KYbz1r6n6ddo1_500

tumblr_mi0lfuGS1o1qgzwbko1_1280  48c3ff3f60b2f06eee4b3428e0d5424d

 Les « Plus gros qu’on n’ose pas mais qu’on adore »

tumblr_m8ibfpdLvk1qbv88lo1_500

tumblr_m7sxotTvjS1rc8f22o1_500

Les « pourquoi pas »

tumblr_lw425dTRTX1qhk8tmo1_500

212069 skate_tattoo_02_by_14111989-d51xch8

Les « mais pourquoi?? »

  *à noter le petit hommage à la marque K2

1995 snowboard tattoo

5056044cf7c76e6355b1171647d424a0   abdeaf293f566990049a40c7f0ae6c3b

Les « MAIS TU ES CONSCIENT QUE TU LE GARDES TOUTE TA CHIENNE DE VIE? »  jmDfEZchO_SzfWx1

      tumblr_m9tqekMkqJ1r6osuho1_1280  SAMSUNG DIGITAL CAMERA

Sinon pour plus d’idées de tatouages rdv sur Pinterest

Capture d’écran 2013-08-08 à 15.32.04

Courtney Conlogue au Swatch Girls pro France 2013

La Californienne Courtney Conlogue va tout faire pour continuer son ascension lors du Swatch Girls Pro à Seignosse dans les Landes. Cette quatrième étape de l’évènement six étoiles ASP se déroule du 21 au 25 août. Avec une vague parfaite ce jeudi, soit la note maximale de 10 sur le round 48, Courtney met la pression à toutes ses concurrentes et ne laissera sa place pour rien au monde. 

Image

(Crédits photo : Damien Poullenot)

Quand elle parle de surf, elle n’hésite pas à dire que c’est un combat sur chaque « vague » et que son niveau nécessite un entraînement quotidien, soit trois heures de surf puis deux heures de gym par jour avec un coach. Elle ne se dit jamais qu’elle va réussir sa série mais se bat sur chaque manoeuvre, étape par étape : « Il faut attaquer, c’est beaucoup de stratégie. Une vague ça ne se partage pas. »  

Afin de savoir ce qu’il se cache derrière la « machine de guerre Conlogue », on lui a posé des questions sur ses manies, ses hobbies et sa manière de voir la vie. Let’s Go. 

Quel est ton endroit préféré ? 

J’adore la France et pas mal d’autres lieux, mais si je devais en donner qu’un ce serait l’Australie. 

Quels sont tes autres hobbies en dehors du surf ? 

J’ai essayé d’apprendre la guitare mais j’ai abandonné ! J’aime beaucoup jouer au golf, mais ce que j’aime par dessus tout, c’est d’essayer de nouveaux sports. On peut dire que c’est ça mon hobby ! Explorer, partir à l’aventure, pour tout cela, l’Europe est un endroit parfait. 

Quelle est ta boisson préférée ? 

Le café et le thé sans hésiter ! 

Quel est ton « way of life » ? 

Vivre les choses de manière spontanée et différente. 

Si tu n’avais pas été pro-surfeuse, qu’aurais-tu fais ? 

Ce qui est parfait lorsque l’on bosse dans le surf, ce sont les portes que cela ouvre pour découvrir d’autres mondes. J’adore tout ce qui est design et travail artistique. Grâce au surf je rencontre les personnes qu’il faut et j’ai le temps aussi pour me faire plaisir. 

Enseigner le surf, c’est quelque chose que tu envisages ? 

A choisir, je me vois plus professeur de fitness. Ce que j’aimerais serait d’être coach pour un athlète ou team manager pour une équipe. 

Que préfères-tu dans cette compétition ? 

Etre sponsorisée par Swatch ! Il font toujours de beaux évènements. On peut même boire des smoothies ! J’adore quand les personnes sont enthousiastes et hier, la foule était dense et applaudissait à chaque passage.

Que fais-tu ensuite ? 

Je vais au Roxy Pro à la Gravière (Hossegor), puis je fais un surf trip au Zimbawe. 

Pour finir, voici la pause préférée de Courtney, qui ne manque jamais d’humour sur les évènements : 

Image

(Crédits photo : Ofc) 

SuperWomen #8 : Kim, rideuse et artiste colorée

L’été dernier nous avons eu la chance de rencontrer la jeune rideuse californienne Kim Kirch aka Lil Kim, de San Diego. Equipée de son snow, son skate, son wake et de son aquarelle elle est venue faire un petit trip en Europe et sillonner les spots. Rencontrée sur l’évènement du FISE auquel elle participait, on a vraiment accroché avec cette chouette nana débordante d’énergie ! Il faut l’avouer Kim est une rideuse très douée, et une artiste talentueuse ! Mais qui dit rideuse américaine, dit article en anglais, alors Pink Pack se lance et vous propose son premier article bilingue ! Enjoy !

Dans la valise du Pink Pack / Part 1

Pour continuer la série des « Essentials », voici ceux du mois d’Août. Comme le Pink Pack c’est une grande famille, chacune y va de son Survival Kit pour affronter ce mois difficile synonyme de vacances.
Vacances oui, mais pas pour tout le monde, alors chacune y trouvera son compte !

On commence par la + chanceuse, comme ça c’est fait et on pourra commencer à l’insulter dès à présent : Voici FRANCE, et sa valise pour … un road trip en Californie, départ imminent (on vous avait prévenues) (BITCH)

road_trip_california

De gauche à droite, et de haut en bas, France nous détaille le tout :

  • Sneakers Vans
  • Casquette Picture Organic Clothing
  • Pile de débardeurs multicolors parce que l’été sera coloré ! Roxy – H&M – Bershka – Vans
  • Tongs à coussinets et renforts de voûte plantaire pour les handicapés des pieds
  • Lunettes Roxy Miller Orange
  • Go Pro vintage
  • Poom poom short Picture Organic Clothing
  • Guide du routard de la Californiiiiiiiie (cali for bitch)
  • 1$, ok ça risque de faire un peu juste pour le trip
  • Bikini marin O’neill
  • Appareil compact Canon
  • Ecouteurs iphone, indispensables dans l’avion
  • Passeport biométrique, se trouve dans toutes les bonnes préfectures
  • Airwaves pour la fresh haleine
  • Rollers quad Roces style Converse pour parader sur Venice Beach
  • short en jean et en tout genre Billabong – Bershka – Teddy Smith
  • Flûte de pan, valeur inestimable, dénichée dans une brocante. Oui, et pourquoi pas !
  • Despé fresh, parce qu’un voyage entre pote est toujours + fou en Despé

On continue avec MORGANN, en direct de son bureau climatisé et doté d’un parquet fort accueillant. Morgann et les vacances au mois d’août c’est un peu comme quand on enfile une combi déjà mouillée ; ça le fait pas. Non, Morgann, quand elle part en trip, elle part 4 ans à l’étranger. Promis on dédiera 18 posts à sa prochaine valise de vacances. Donc voilà son survival kit du mois d’août, entre le bureau, les sessions paddle et les chaï latte en terrasse.

survival_kit_morgann

De gauche à droite, et de haut en bas, Morgann nous détaille le tout :

  • Robe vert d’eau Asos en coton épais
  • Pochette velours Nonette – marque d’une très bonne amie à moi
  • Huile solaire Hei Poa
  • Vernis nacre Yves Rocher
  • Sac à dos Burton Snowboard
  • Soutien gorge « tube bra » ultra confort par Bonds, marque australienne. Meilleur sous-vêtement que j’ai jamais eu, avec un style « surf »
  • Shorty de bain H&M organic collection
  • Vanity Fair magazine
  • Sandales spartiates Office
  • Café Artisan Roast pour faire face aux lendemain difficiles
  • Lunettes d’un autre temps, chut chut, pas de marque
  • Agenda Moleskine / carte d’identité / passeport / permis (normal)
  • Iphone (un brin de technologie quand même !)
  • Lunettes d’un autre temps, chut chut, pas de marque

On finit la première partie de cette saga trépidante sur nos valises, par celle de MAG. Elle aussi on va pouvoir l’insulter un peu : Elle aussi est en VACANCES. Elle aussi part en ROAD TRIP. Mais comme elle reste en France (pas comme FRANCE, vous suivez ?), on l’insulte moins. Enfin, elle passe par l’Allemagne et la Belgique, et c’est pas comme si ça concurrençait la Califorbitch (bitch).
Le thème de son road trip, c’est le wake. Voici la valise de Mag, en direct de la french west coast, et sous la pluie.

survival_kit_mag

De gauche à droite, et de haut en bas, Mag nous détaille le tout :

  • Wakeboard Liquid Force Peak et chausses Melissa LTP très Pink Pack
  • Un sac à dos trouvé sur Etsy
  • Cruiser Almost
  • Top néoprène surf capsule Billabong
  • Gourde aluminium pour garder toutes les boissons au frais / ou au chaud !
  • La bouteille de Pastis qui va avec
  • Mon Iphone évidemment pour poster de la photo !
  • Lunettes de soleil Arnette
  • Casquette Analog
  • Montre Nixon
  • Sun spray transparent 50 Eucerin, qui colle pas !
  • Ma collec’ de vernis Mac Cosmetics
  • Stick solaire indice 50 Soleil Noir pour pas cramer du visage
  • Mon pola et mon reflex
  • Débardeur H&M Homme parce que bien plus à l’aise dedans
  • Boardshort Mystic
  • Bikini Pull & Bear
  • Tongs Havaianas passe-partout
  • Short RVCA + lacet en cuir
  • Le tournevis indispensable
  • Sneakers Vans

A suivre, les valises de Lulu, Oceane & Mel !

SuperWomen #7 : Margot Rozies et ses cours de Yoga au Roxy Pro 2013

Margot Rozies a bientôt 28 ans et partage sa vie entre Seignosse l’été et Tignes l’hiver. Snowboardeuse depuis l’âge de 10 ans, elle n’a pas non plus lésiné sur le surf qu’elle pratique depuis ses 8 ans.

Dernière victoire snowboard en date, son titre de Vice Championne lors du Freeride World Tour 2013. Nous, on aurait pu s’arrêter là. Mais Margot ne semble jamais s’arrêter. Quand elle ne tourne pas avec les Machettes, elle suit une formation qui lui permet d’enseigner le yoga. Voilà comment nous nous sommes retrouvées sur le Roxy pro 2013 à faire le poirier avec Margot avant de se marrer assises et échauffées sur des tapis. Rencontre.

Top 15 des Sexy Riders

Dans ce monde de brutes, il est parfois sympa de se laisser tenter par un petit moment de douceur. C’est pour quoi on vous présente aujourd’hui notre sélection des riders les plus sexy, tout domaines (et sexes) confondus ! Au départ, nous étions parties pour faire un top 15, mais on ne pouvais plus s’arrêter… Du coup, il y’en a pour tout les goûts, pour tout le monde ! Alors, laissez-vous charmer et enjoy …

top-sexy-riders

Liste des riders de gauche à droite, par ligne:

Tim Boal / surf ; Marlon Lipke / surf ; Erica Hosseini / surf ; Kelly Slater / surf (on ne le présente plus) ; Monyca Byrne Wickey / surf ; Alana Blanchard / surf ; Anastacia Ashley / surf ; Indar Unanue / surf ; Kelia Moniz / surf ; Jeremy Flores / surf ; Antoine Auriol & Leander Vyvey / kitesurf ; Anton Gunnarsson / snowboard ; Anne-Flor Marxer / snowboard ; Romain DeMarchi / snowboard ; Cilka Sadar / snowboard ; Youri Zoon / kitesurf ; Eero Ettala / snowboard ; Sylvain Bourbousson / snowboard; Danny Davis / snowboard ; Stephan Maurer / snowboard ; Aymeric Tonin / snowboard ; Torah Bright / snowboard ; Dylan Rieder / skateboard … et en bonus tout le Longboard Girls crew espagne car elles sont toutes vraiment sex !

#vendredisexy #dedicaceaugroupeBref 😉